Traduire le blog

vendredi 14 juin 2019

André Derain - Lumière blonde et dorée


Si les influences d’André Derain furent nombreuses et variées, il eut lui-même
un impact considérable sur ses contemporains. Pourtant, pour nombre d’entre
eux, sa peinture n’atteignit jamais les hauteurs qu’ils avaient escomptées.

samedi 8 juin 2019

Henri Matisse (1) - La jeunesse du corps


Henri Matisse opposa, aux tourments des intellectuels de son temps,
la beauté paisible de son art en constante recherche de simplicité et
d'élégance formelle, évitant toute référence autobiographique pour
célébrer prioritairement la beauté du monde et la joie de peindre.

dimanche 2 juin 2019

Vertical horizon


« Le premier homme fut un artiste », écrivit Barnett Newman, dans
une déclaration d’intention qui fit florès. Mais contrairement aux autres
expressionnistes abstraits, soucieux de partager avant tout un contenu
émotionnel, lui éleva la couleur au rang d'acteur majeur de la peinture.

samedi 25 mai 2019

La touche des peintres


« Le style est l'homme même », écrivait Buffon, comme il aurait pu l'écrire
de la touche du peintre. Discrète, enjouée, fougueuse, légèresensible ou
virevoltante, rien ne définit mieux en effet l’artiste-peintre que sa touche.

samedi 18 mai 2019

Edward aux mains d'argent


Opposé aux impressionnistes, Edward Burne-Jones fut pourtant
l’une des principales sources d’inspiration de Gauguin, de Picasso
comme de Marcel Duchamp, pour son Nu descendant un escalier.

samedi 11 mai 2019

Pygmalion et Galatée


Pour Friedrich Nietzsche, l'artiste est moins celui qui s'adonne
à la pratique des beaux-arts que celui qui tente de produire
l'illusion, l'apparence et le mensonge nécessaires à la vie, en
dissimulant sous le voile de sa création la vérité de la nature.

dimanche 5 mai 2019

Terre de légendes


Bien qu’âgé d’un an lors de la naissance de la Confrérie préraphaélite,
John William Waterhouse en est l’un des plus brillants représentants.
Le romantisme dérivant vers la représentation de chiens, de chevaux
et de leurs propriétaires, la légende arthurienne fut mise à contribution.

dimanche 28 avril 2019

Le fruit défendu


Fondateur de la Confrérie préraphaélite, Dante Gabriel Rossetti
s’en éloigna rapidement, pour aller vers un symbolisme nourri
de thèmes médiévaux rétrogrades. Pourtant, paradoxalement,
c’est dans ses excès mêmes que sa peinture se révèle séduisante.

dimanche 21 avril 2019

Le temps s'est arrêté


Si ses œuvres font la fierté de musées internationaux,
Henri Le Sidaner est méconnu dans son propre pays.
Pourtant, ses toiles intimistes, à l’atmosphère bleutée,
dégagent un sentiment de mélancolie et d’harmonie.

dimanche 14 avril 2019

Le feu sous la glace


C’est délibérément que, dans son théâtre du silence, Félix Vallotton
a choisi de nous donner le rôle de voyeurs plutôt que de spectateurs,
histoire de nous mettre dans l’embarras. S’il fut proche des Nabis et
des symbolistes, il n’adhéra jamais totalement à aucun mouvement.

lundi 8 avril 2019

Le symbolisme entre rêve et réalité


Plus proche du romantisme d’un Friedrich que du symbolisme d’un Rossetti,
Arnold Böcklin est pourtant l’un des principaux représentants de ce mouvement,
le peintre qui a le mieux réussi la difficile fusion du rêve et de la réalité, d’une vision
fantastique et d’une représentation figurative, d’un passé fantasmé et du présent.

dimanche 31 mars 2019

Précurseur du symbolisme


L’erreur habituelle consiste à considérer que l’art de Pierre Puvis
de Chavannes est tout entier contenu dans ses grandes machines,
ennuyeuses pour la plupart. Mais c’est dans ses œuvres de chevalet
que le peintre a révélé quel artiste audacieux et sensible il était.

lundi 25 mars 2019

Peintre des Lumières


Si Joseph Wright of Derby fut d’abord influencé par l’école caravagesque d’Utrecht,
son goût des scènes crépusculaires le fit vite évoluer vers un romantisme saisissant,
comme on peut le voir avec sa série de peintures du Vésuve en éruption. Mais c’est
avant tout comme chroniqueur du siècle des Lumières qu’il est passé à la postérité.

dimanche 17 mars 2019

Aux sources de la vie


En 1886, Giovanni Segantini découvre la Baignade à Asnières de Seurat.
Appliquant le divisionnisme aux paysages qui lui sont familiers, il évolue
ensuite rapidement vers un contenu dominé par la parabole et l’allégorie.
L’intensité quasi mystique de ses toiles fait de lui un symboliste majeur.

dimanche 10 mars 2019

Peintre de la vie intérieure


On peut dire de l’œuvre de Vilhelm Hammershøi qu’elle est
doublement métaphorique - un intérieur de vie austère pour
signifier une riche vie intérieure et un personnage qui nous
tourne le dos pour évoquer la solitude du peintre créateur.

dimanche 3 mars 2019

Reflets dans un œil d'or


Les toiles de Peder Mørk Mønsted ont un tel air de photographies que
l’on est est tenté d’identifier un lieu en particulier. En réalité, ce n’est pas
un morceau d’Italie, de Norvège ni même de son Danemark natal que
le peintre nous donne à voir, c’est la quintessence du pays tout entier.

dimanche 24 février 2019

Le chant du monde


Les visions métaphysiques de Ferdinand Hodler, où cohabitaient l’amour, la mort,
la conscience et le sommeil, ont-elles bénéficié de ce principe de représentation axial,
symétrique et systématique, qu’il avait baptisé un peu pompeusement parallélisme ?

dimanche 17 février 2019

Peintre de l'hiver


Walter Moras (1856-1925) ne datait pas ses toiles, et l’on ne sait pas grand
chose de sa vie. Pourtant, les amateurs se disputent âprement ses tableaux,
au charme envoûtant, qui représentent tous ou presque les hivers enneigés
en forêt de la Sprée, surprenante réserve de biosphère au sud-est de Berlin.

dimanche 10 février 2019

Ostende à l'encre


Parmi les œuvres de Léon Spilliaert, même celles qui tendent vers
l’abstraction sont empreintes d’une déroutante étrangeté, qui génère
mélancolie et anxiété. Sa peinture donne au spectateur le sentiment
qu’il attend dans la solitude un événement qui ne se produira jamais.

dimanche 3 février 2019

La neige dans la peinture européenne


Mieux que quiconque et du fait de son enfance paysanne, Pieter
Bruegel l’Ancien sut restituer cette vie qui s’obstine malgré les
rigueurs du climat. Les chutes de neige furent particulièrement
abondantes l’année où il peignit les Chasseurs dans la neige

samedi 26 janvier 2019

La Sécession de Munich


Deux des œuvres maîtresses de Franz von Stuck, Innocence et Le Péché,
composent à elles seules une sorte de programme éloquent du symbolisme,
avec ce visage rêveur et ces lys blancs d’une part, ce serpent chargé de tant
de symboles d’autre part, enlaçant, lié à la nuit froide et gluante des origines.

samedi 19 janvier 2019

Peintre de l'âme


En découvrant les projets d’illustrations de Carlos Schwabe pour
Le Rêve, Émile Zola s’étonna d’y trouver « tant de choses qu’il ne se
souvenait pas d’avoir mises dans le texte. » Crânement, le peintre,
âgé de vingt six ans, lui rétorqua « qu’il aurait dû les y mettre. »

dimanche 13 janvier 2019

Inaccessible rêve


On a vu dans L’Art ou les caresses de Fernand Khnopff un
symbole universel de la lutte entre désir de domination terrestre
et désir d’abandon à la volupté. À gauche le mâle triomphant,
à droite la femme séductrice. Et s’ils étaient frère et sœur ?

dimanche 6 janvier 2019

Lumineuses ténèbres


« La découverte de Gustave Moreau, écrivit André Breton, a
conditionné pour toujours ma façon d’aimer. La beauté, l’amour,
c’est là que j’en ai eu la révélation à travers quelques visages et
quelques poses de femmes. Ça a été l’envoûtement complet. »